le citroeniste libre

le citroeniste libre

réparation d'un alternateur DS / SM (rotor coupé)

réparation d'un Rhône A13R119 de SM et DS

ne jetez pas bêtement vos anciens alternateurs Paris Rhone un alternateur ça se répare,
enroulement, charbons, bagues collectrices, diodes, roulement... tout se remplace


je ne peux me résoudre à voir ces quantités de pièce misent au rebut souvent par mauvaise habitude mais surtout par ignorance alors qu'elles pourraient facilement être recyclées pour une seconde vie dans nos voitures...alternateur, régulateur, démarreur, moteur essuie-glace, lève vitre composant hydraulique, mécanique etc

ma définition de la restauration d'une voiture c'est de remettre en état et de réparer chaque fois que cela est possible avec les organes qui la compose pas nécessairement de les changer pour des refabrications ou des adaptations aléatoires dénaturant l'origine et souvent de moins bonne qualité


un rotor coupé c'est 9 fois sur 10 le fil cassé sous les bagues collectrices ou la soudure étain qui à lâché

les causes principales:

les vibrations moteur qui finissent par détériorer contacts et soudures

"cuisson" des soudures par la chaleur lié au courant produit, soudure sèche

l'inertie de la rotation créant un effort mécanique, torsion allongement du fil qui finit par rompre

état du circuit de charge, fils dénudés, vermoulus résistif, cuit, court circuit lié aux bricolages aléatoires du régulateur (cas des DS/SM)

exemple réparation d'un alternateur A13R119 monté sur SM idem DS

démontage classique,
avant toutes interventions sur les pièces démontées un bon nettoyage doit être exécuté



pour vérifier le manque de continuité se munir d'un ohmmètre calibre par 1
"évitez le multimètre digital, préférez un bon vieux multimètre à aiguille, la réaction de l'aiguille est beaucoup plus parlante pour le néophyte et engendre une compréhension rapide sans ambiguïté"
mesurez l'enroulement, une pointe de touche sur chaque bague ! si l'aiguille ne pas bouge pas il y a coupure sur l'enroulement
si l'aiguille bouge l'enroulement est 'considéré' comme bon
(sauf si CC, le cas troublant du Court Circuit que je détaillerais.... peut être un jour)


état de la bague collectrice, environ 60/65000km, pas d'usure prononcé juste deux sillons creusés par les charbons, donc ça vaut le coup de sauver ce rotor



les bagues collectrices sont enfoncées en force et maintenues collés au vernis sur l'axe
observez le trou sur la bague supérieur, les 2 fils de l'enroulement du rotor y sont soudés, un fil bague inférieur, un fil bague supérieur



pour décoller les bagues il peut être nécessaire de casser un peu le plastique inférieur afin de créer un point de 'levier' sérieux, généralement c'est bien scellé donc dur à décoller, insistez gentiment et ça vient
ici un vieux tournevis plié à l'équerre est parfait



on peut s'aider en tirant vers le haut avec une pince maintenant serré les bagues, attention c'est du cuivre donc tendre ne pas pas marquer la pièce,
ici j'intercale une feuille de laiton pour éviter le marquage,



les bagues sont extraites, voici le coupable, le fil de la bague inférieur est dessoudé, la soudure sèche à cassé



réparation, préparez bien la bague pour la soudure, nettoyez graisse résine, passez un coup de foret de 4mm dans le creux accueillant la future soudure



vous devez présentez ça, sinon c'est pas la peine d'aller plus loin



présentez la bague inférieur, passez le fil, centrez le par rapport au cannelure de l'axe
poussez le en vous aidant d'une douille



effectuez la soudure en une fois , propre bien ronde, coulante sur toute la surface, elle doit se marier naturellement avec le cuivre et remplir la cavité sans chauffer exagérément, pour cela bannissez "les pieux de 150watts d'une autre époque ou les fers automatiques qui brulent plus qu'ils ne soudent
mon fer est une station Weller de 40watt ! c'est juste mais ça va bien



léger ponçage à fleur

montage deuxième bague


(non obligatoire si les charbons d'origine sont conservés)
passage au tour des bagues afin de leur donner un état de surface le plus lisse possible
ici on perd quelques dixièmes pour la bonne cause




contrôle de l'enroulement, c'est bon
on vérifie aussi qu'il n'y à pas de fuite à la masse sur la carcasse (pas de photo:? )


on scelle et rebouche le trou effectué dans le plastique avec de l'araldite


[URL=http://img291.imageshack.us/i/alternateurdynamo053res.jpg/][IMG]http://img291.imageshack.us/img291
/2182/alternateurdynamo053res.jpg[/IMG][/URL]

un coup de vernis isolant sur les dénudages de fil qui ont permis de vérifier la continuité de l'enroulement hors bagues


un fois la colle sèche, le rotor remonté, cette alternateur fournira du jus pendant encore de nombreuses années
ici on ne vois pas bien mais la colle araldite à comblé 'la brèche effectuée dans le plastique



réparez vos alternateurs

pour ceux qui voudrait quelques tuyaux sur cette opération n'hésitez pas a me joindre rotor coupé Paris Rhone

 

 



18/11/2010
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres